Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Mar

14 mars 1960: T'aimer follement

Publié par Histoire de la Chanson  - Catégories :  #1960, #Johnny

T'aimer follement

chanson interprétée, respectivement, par Dalida et Johnny Hallyday en 1960.

Écrite par André Salvet et Jacques Plait, elle est l'adaptation française de Makin' Love de Floyd Robinson.

T'aimer follement est la première chanson enregistrée et commercialisée de Johnny Hallyday.

Sortie du premier disque EP de Johnny Hallyday

Laisse les filles

chanson écrite par Johnny Hallyday et Jil et Jan.

Enregistré au Studio Vogue à Paris

Producteur: Jacques Wolfsohn

Présente sur le premier disque du chanteur, elle sort en 1960 et est le premier succès et la première composition connue du chanteur.

Le 14 mars 1960, sort le premier disque de Johnny Hallyday, un super 45 tours qui contient trois compositions du chanteur : J'étais fou et, en face B, Oh ! Oh ! Baby et Laisse les filles.

Le titre phare, premier titre de la face A, est l'adaptation de la chanson américaine Makin'Love, devenue T'Aimer follement.

Le disque est fraîchement accueilli par les disquaires et les radios, qui ne croient pas que le rock 'n' roll - de surcroît chanté en français - ait un avenir dans l'Hexagone. Par ailleurs, T'aimer follement se retrouve directement en concurrence avec la version de Dalida, sortie le mois précédent1.

Le disque peine à démarrer, mais tout change un mois plus tard, après le premier passage à la télévision de Johnny Hallyday, le 18 avril 1960: de trente mille, il passe, en quelques jours, à cent mille exemplaires vendusN 1.

La version d'Hallyday est à la peine face à celle de Dalida. Lucide, Johnny avait annoncé: « contre Dalida, je n'ai aucune chance ».

Aussi, pour cette première télévision, dans l'émission L'école des vedettes (qui voit le jeune chanteur, parrainé par Line Renaud, être le premier à introduire le rock 'n' roll à la télévision française2), c'est Laisse les filles qui est chanté et propulse Johnny Hallyday - qui n'a pas encore 17 ans - du statut de chanteur quasi inconnu à celui de vedette.

Chanter, pour le jeune rockeur, ce n'est pas seulement donner de la voix, cela implique le corps: sa guitare en bandoulière, il chante, se trémousse, oscille du bassin, des jambes, sur un pont musical il se jette à genoux, s'allonge sur le dos tout en jouant de la guitare...

La chorégraphie fait scandale et Line Renaud recevra de nombreuses lettres de protestions, d'un public indigné, choqué qu'elle ait pu soutenir, proposer un tel spectacle3.

Les aînés s'offusquent, la jeune génération est séduite et la prestation d'Hallyday lance véritablement le disque.

Le second super 45 tours de Johnny Hallyday sort le 3 juin.

Il contient le premier grand tube du chanteur, Souvenirs, souvenirs, dont le succès fulgurant lance définitivement la carrière.

Autour de la chanson

La pochette du disque, propose une photo en noir et blanc (seul le titre phare - T'Aimer follement - et son nom sont en couleurs), sur laquelle, Johnny est à genoux, une guitare entre les mains.

Jusqu'à la diffusion du 45 tours, son nom de scène s'orthographiait Halliday, une erreur d'impression le gratifie d'un second Y; cette graphie s'imposera désormais4.

Au début du troisième couplet de Laisse les filles, on peut entendre:

«  Avec Claude hier au soir / Devant le juke-box près du bar / On dansait, y avait de la gaieté... »

Le choix du prénom n'est pas dû au hasard, Johnny fait ici un « clin d'œil » à sa petite amie de l'époque.

Claude est originaire de Bécon-les-Bruyères, militante aux jeunesses communistes, elle apprécie peu les goûts musicaux, tout droit venus des États-Unis, de « l'élu de son cœur ».

Bientôt la rupture sera consomméeN 2

Classements hebdomadaires

Classement (1961) Meilleure position5
 France 4

Sessions d'enregistrement et musiciens

Le 16 janvier 1960, Johnny Hallyday présenté par Jil et Jan (avec lesquels il vient d'écrire Laisse les filles), est auditionné par Jacques Wolfsohn à qui il interprète la chanson.

Le jour même, un contrat est signé avec la maison de disque VogueN 3.

Johnny Hallyday entre en studio d'enregistrement le 12 février.

Les quatre titres sont enregistrés en trois heures sur un magnétophone deux pistes, en prise directe.

Johnny Hallyday (guitare et chant) est accompagné par trois musiciens de jazz, dont le bassiste Léo Petit6.

 
Paroles
Paroliers : Hallyday / Jan / Jil
Paroles de Laisse les filles © Alpha Music, Inc
Ma mère me dit régulièrement
Tu ne fais rien tu perds ton temps
Tu ferais mieux de travailler
Au lieu de t'en aller traîner
Han han han, laisse les filles
Han han han, oui, laisse les filles
Tu as bien le temps
D'avoir des milliers d'embêtements crois-moi
Oui laisse donc un peu les filles
J'ai beau penser à ses conseils
A la fenêtre je m'émerveille
Et je regarde passer ces demoiselles
Pendant que ma mère crie de plus belle :
Han han han, laisse les filles
Han han han, oui, laisse les filles
Tu as bien le temps
D'avoir des milliers d'embêtements crois-moi
Oui laisse donc un peu les filles
Avec Claude hier au soir
Devant le juke-box près du bar
On dansait, y avait de la gaieté
Lorsque ma mère s'est radinée
Han han han, laisse les filles
Han han han, oui, laisse les filles
Tu as bien le temps
D'avoir des milliers d'embêtements crois-moi
Oui laisse donc un peu les filles
Heureusement pauv' de moi
Pour me soutenir j'ai mon papa
Qui me dit toujours : vas-y mon gars
Puisque les filles c'est fait pour ça
Han, han, han
Laisse les filles t'adorer, oui
Laisse les filles
Te câliner te caresser te cajoler
Crois-moi
Oui laisse-toi aimer des filles
Oui laisse-toi aimer des filles
Oui laisse-toi aimer des filles

Histoire

Le 14 mars 1960, sort le premier disque de Johnny Hallyday, un super 45 tours qui contient trois compositions du chanteur: J'étais fou et, en face B, Oh ! Oh ! Baby et Laisse les filles.

Le titre phare, premier titre de la face A, est l'adaptation de la chanson américaine Makin'Love, devenue T'Aimer follement.

Le disque est fraîchement accueilli par les disquaires et les radios, qui ne croient pas que le rock 'n' roll - de surcroît chanté en français - ait un avenir dans l'Hexagone.

Par ailleurs, T'aimer follement se retrouve directement en concurrence avec la version de Dalida, sortie le mois précédent.

( http://www.encyclopedisque.fr/disque/25763.html [archive] / consulté le 17 août 2015 )

Le disque peine à démarrer, mais tout change un mois plus tard, après le premier passage à la télévision de Johnny Hallyday, le 18 avril 1960: de trente mille, il passe, en quelques jours, à cent mille exemplaires vendus.

( L'argus Johnny Hallyday, Daniel Lesueur, Éditions Alternatives, 2003, p. 26 / citation : « (...) Le premier disque de Johnny ne connaît pas immédiatement le succès. La renommée ne vient qu'un mois après sa mise en place chez les disquaires. Ce qui met le feu aux poudres, c'est une émission de télé. (...) Après la diffusion, (...), les ventes du 45 tours passent de 30 000 à cent mille » )

La version d'Hallyday est à la peine face à celle de Dalida.

Lucide, Johnny avait annoncé : « contre Dalida, je n'ai aucune chance ».

Aussi, pour cette première télévision, dans l'émission L'école des vedettes (qui voit le jeune chanteur, parrainé par Line Renaud, être le premier à introduire le rock 'n' roll à la télévision française), c'est Laisse les filles qui est chanté et propulse Johnny Hallyday - qui n'a pas encore 17 ans - du statut de chanteur quasi inconnu à celui de vedette.

( Jean-François Brieu, Johnny une passion française, Édition du Layeur, 2010, p. 22 )

Chanter, pour le jeune rockeur, ce n'est pas seulement donner de la voix, cela implique le corps : sa guitare en bandoulière, il chante, se trémousse, oscille du bassin, des jambes, sur un pont musical il se jette à genoux, s'allonge sur le dos tout en jouant de la guitare...

La chorégraphie fait scandale et Line Renaud recevra de nombreuses lettres de protestions, d'un public indigné, choqué qu'elle ait pu soutenir, proposer un tel spectacle.

https://books.google.fr/books?id=3ugSMQfwaP8C&pg=PT30&lpg=PT30&dq=Claude+de+Laisse+les+filles+de+Johnny+Hallyday&source=bl&ots=wA0JHv25D5&sig=v3r7y7a_wtKUtNXw-l3O3RbrVIA&hl=fr&sa=X&ved=0CDYQ6AEwBTgKahUKEwj4ifqEq6PHAhULuBoKHUdPAco#v=onepage&q=Claude%20de%20Laisse%20les%20filles%20de%20Johnny%20Hallyday&f=falseJohnny histoire d'une vie extraits / consulté le 18 août 2015 )

Les aînés s'offusquent, la jeune génération est séduite et la prestation d'Hallyday lance véritablement le disque.

Le second super 45 tours de Johnny Hallyday sort le 3 juin.

Il contient le premier grand tube du chanteur, Souvenirs, souvenirs, dont le succès fulgurant lance définitivement la carrière.

Autour de la chanson

La pochette du disque, propose une photo en noir et blanc (seul le titre phare - T'Aimer follement - et son nom sont en couleurs), sur laquelle, Johnny est à genoux, une guitare entre les mains.

Jusqu'à la diffusion du 45 tours, son nom de scène s'orthographiait Halliday, une erreur d'impression le gratifie d'un second Y; cette graphie s'imposera désormais.

( L'argus Johnny Hallyday, Daniel Lesueur, Éditions Alternatives, 2003, p. 23, 24 )

Au début du troisième couplet de Laisse les filles, on peut entendre :

«  Avec Claude hier au soir / Devant le juke-box près du bar / On dansait, y avait de la gaieté... »

. Le choix du prénom n'est pas dû au hasard, Johnny fait ici un « clin d'œil » à sa petite amie de l'époque.

Claude est originaire de Bécon-les-Bruyères, militante aux jeunesses communistes, elle apprécie peu les goûts musicaux, tout droit venus des États-Unis, de « l'élu de son cœur ». Bientôt la rupture sera consommée...

( Johnny Story, François Jouffa, 1979, p. 20, citation : « Je me souviens (...), d'une petite lycéenne, Claude, qu'il allait chercher tous les jours à la sortie des cours. Cette jeune fille, malheureusement, n'aimait pas beaucoup qu'il chante du rock'n'roll. » (Henri Leproux) Quant à Johnny Hallyday, il confie : « Claude devait avoir à peu près mon âge : seize ans. C'est sans doute la première fille à laquelle j'ai vraiment tenu. J'en ai été amoureux pendant deux ans. (...) Par la suite, comme c'est souvent le cas, nous nous sommes perdus de vue. » )

Sessions d'enregistrement et musiciens

Le 16 janvier 1960, Johnny Hallyday présenté par Jil et Jan (avec lesquels il vient d'écrire Laisse les filles), est auditionné par Jacques Wolfsohn à qui il interprète la chanson. Le jour même, un contrat est signé avec la maison de disque VogueN 3.

Johnny Hallyday entre en studio d'enregistrement le 12 février. Les quatre titres sont enregistrés en trois heures sur un magnétophone deux pistes, en prise directe. Johnny Hallyday (guitare et chant) est accompagné par trois musiciens de jazz, dont le bassiste Léo Petit6.

Avec un seul “y” !

C’est donc ainsi que sont réalisées les affiches publicitaires de notre future star… notre future star qui attend impatiemment la sortie de son premier vinyl, « T’aimer follement ». Et là, catastrophe : 14 mars 1960, date historique, celle de la publication de son premier disque, le maquettiste s’est planté ! Grave erreur sur la pochette Le nom est orthographié “Hallyday” au lieu de “Halliday”. Et comme personne ne peut imaginer qu’il sera un jour une vedette, on n’envisage même pas de réimprimer la pochette et de détruire celles qui ont été ratées.

Tant pis, c’est la vie ; Johnny gardera ce nouveau nom… encore plus américanisé ! Ses affiches de concert, elles, sont orthographiées « Halliday ». Et depuis 50 ans, dans les journaux, on continue de faire la faute.

Discographie

16 mars 1960 :

  • 45 tours promo Vogue 2392 : T'Aimer follement - Laisse les filles
  • super 45 tours Vogue EPL 7750 : T'Aimer follement - J'étais fou/ Oh ! Oh ! Baby - Laisse les filles

31 octobre 1960 :

Johnny Hallyday enregistre une adaptation anglaise de Laisse les filles, Not Get Out, diffusée en 45 tours, le 30 juin 1960 :

En 1982, Johnny Hallyday réenregistre l'ensemble des chansons Vogue, à l'occasion de la sortie d'une intégrale (voir Version 82).

Discographie Live :

Cet enregistrement est resté inédit jusqu'en 2011 ; il n'existe pas de captation en public de Laisse les filles diffusée en disque à l'époque.

Il existe toutefois une captation live de la version anglaise sur le 33 tours 25 cm Johnny Hallyday et ses fans au festival de rock 'n' roll (disque sur lequel Not Get Out est par erreur orthographié Knocked Out7).

Après avoir quitté la maison de disques Vogue à l'été 1961, Johnny Hallyday ne reprendra pratiquement jamais plus de chansons de sa première période - exception faite de Souvenirs, souvenirs - et il faudra attendre 1993, pour que soit diffusé en disque une version live de ce premier succès (encore est-elle incluse dans un medley) :

Il faut attendre 20 années supplémentaires, pour que le chanteur l'inscrive à nouveau dans un tour de chant (cette fois dans son intégralité) :

 

Single de Johnny Hallyday
extrait de l'album Hello Johnny
Sortie
Enregistré Studio Vogue
Paris
Format Super 45 tours - 33 tours 25 cm
Auteur André Salvet, Jacques Plait (adaptation)
Compositeur Floyd Robinson
Producteur Jacques Wolfsohn
Label Vogue

Histoire

Le disque de Dalida sort en 1.

Le 12 de ce même mois, un jeune chanteur inconnu, nommé Johnny Hallyday, rentre en studio pour la première fois. Quatre chansons sont enregistrées en quelques heures2 : Laisse les filles, J'étais fou, Oh ! Oh ! Baby et T'Aimer follement. Ce dernier titre lui a été imposée par Jacques Wolfsohn directeur artistique de la firme Vogue, malgré les réticences de Johnny qui déclare n'avoir aucune chance contre Dalida3. Ce premier disque de Johnny Hallyday sort le 14 mars 1960, sur la pochette le titre T'aimer follement, choisit pour être le titre leader du super 45 tours, est mis en évidence en rouge4, mais l'accueil des radios est très réservé, d'autant que cette interprétation en rock 'n' roll (genre musicale qui a déjà conquis la jeunesse américaine, mais qui n'est pas encore parvenu à s'imposer sur le vieux continent et la France n'y fait pas exception), ne séduit pas ; mis à part deux animateurs de la radio Europe N°1, Daniel Filipacchi et Frank Ténot, qui avec leurs émission quotidienne Salut les copains, vont dès sa parution largement le diffuser5. Malgré cela, les ventes stagnent, jusqu'à ce qu'une émission de télévision, en date du , inverse la tendance, faisant passer les ventes de trente mille à cent mille exemplaires en quelques jours6 (le titre choisi alors pour l'occasion sera Laisse les filles et non pas T'Aimer follement).

Ce ne sera pas la dernière fois que Johnny Hallyday et Dalida seront en concurrence (le fait est d'ailleurs coutumier à l'époque, où nombres de titres sont repris par plusieurs interprètes). Entre 1960 et 1961, ils totalisent sept chansons communes : 24 000 baisers, Tu peux le/la prendre, Si tu me téléphones, Avec une poignée de terre et (dans une moindre mesure, ces deux titres d'Hallyday étant longtemps restés inédits), Ne joue pas et Mon amour oublié et aussi et surtout Itsi bitsi, petit bikini.

La légende qui veut que Lucien Morisse ait cassé le « premier » disque de Johnny Hallyday sur Europe N°1

Une légende tenace, souvent reprise dans la plupart des biographies consacrées à Johnny HallydayN 1, veut que Lucien Morisse, alors compagnon et futur mari de Dalida, ait cassé le premier disque de Johnny Hallyday en direct à l'antenne et déclaré : « C'est la première et la dernière fois que vous entendez Johnny Hallyday ».

Ce fait est faux soutient le journaliste Jacques Leblanc7 : si Lucien Morisse a bien cassé un disque à l'antenne ce n'est pas le premier mais le troisième paru à l'automne avec comme titre phare Itsy bitsy, petit bikini (titre orthographié avec deux y dans la version d'Hallyday8). Le journaliste argumente que dès la sortie du premier disque du chanteur, il est soutenu par Daniel Filipacchi et Frank Ténot dans l'émission Salut les copains quotidiennement programmée sur la radio dont Lucien Morisse dirige les programmes ce qui rend improbable qu'il ait cassé le disque d'Hallyday à cet instant9.

Réception

T'aimer follement par Dalida se classe à la 3e place des hits parade pendant 6 semaines, demeure 18 semaines dans le top 10 et 27 dans le top 100 (selon Infodisc10).

La version de Johnny Hallyday atteint la 1re et y demeure 4 semaines ; elle reste 17 semaines dans le top 10 et 26 dans le top 100 (selon Infodisc11).

Discographie

Dalida

février 1960 :

  • 45 tour promo Barclay 60.197 : T'aimer follement - Va petite étoile !
  • super 45 tours Barclay 70.314 M : T'aimer follement - Mon amour oublié - Elle, lui et l'autre - Va petite étoile !

1960

Johnny Hallyday

16 mars 1960 :

  • 45 tours promo Vogue 2392 : T'aimer follement - Laisse les filles
  • super 45 tours Vogue EPL 7750 : T'aimer follement - J'étais fou - Oh ! Oh ! Baby - Laisse les filles

31 octobre 1960 :

En 1982, Johnny Hallyday réenregistre l'ensemble des chansons Vogue, à l'occasion de la sortie d'une intégrale (voir Version 82).

Discographie Live :

Cet enregistrement est resté inédit jusqu'en 2011 ; il n'existe pas de captation en public de T'aimer follement diffusée en disque à l'époque.

Notes et références

Notes
  1. Quelques exemples de biographies (non exhaustif), évoquant l'incident en l'attribuant au premier disque de Johnny Hallyday (sorti en mars 1960, avec la chanson (T'Aimer follement en concurrence avec la version de Dalida) :
    • Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday, 2003, Éditions Alternatives, p. 24, citation : « T'aimer follement est l'adaptation en français de Makin' Love, également enregistré par Dalida. [...] On se souvient encore de la crise de nerfs piquée par Lucien Morisse, directeur des programmes de la radio Europe n°1. Il avait cassé le disque en direct à l'antenne... »
    • François Jouffa, Johnny story, 1979, p. 26, citation : « Le disque (T'aimer follement), est distribué dans les radios et l'accueil est très tiède. Lucien Morisse [...], casse le disque en direct sur l'antenne d'Europe n°1, en disant : « C'est la première et dernière fois que vous entendez ce Johnny ».
    • Rémi Bouet, Johnny Hallyday mille et... une vie, 2003, Éditions Sala, p. 26, citation : « Dalida interprète également le titre T'aimer follement, dans un registre fort différent, Lucien Morisse, puissant directeur d'antenne d'Europe n°1, alors fiancé à Dalida, brise en direct, le disque de Johnny dans son émission Le Discobole, jurant qu'on entendra bientôt plus parler du jeune Hallyday. Il reviendra rapidement sur ce jugement, l'anecdote ayant finalement ajouté avec le temps à la légende de Johnny. »
Références
  1. http://www.encyclopedisque.fr/disque/25763.html [archive] / consulté le 18 octobre 2015.
  2. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie et cotations, Éditions Alternatives, 2003, p. 23.
  3. Jacques Wolfsohn citation : « [...] Lorsque j'ai proposé cette chanson à Johnny, il m'a répondu : "Contre Dalida, je ne peux rien faire... Je lui ai dit qu'il fallait tenter le coup. » Source : François Jouffa, Johnny Story, 1979, p.25
  4. http://www.encyclopedisque.fr/disque/32819.html [archive] / consulté le 18 octobre 2015.
  5. Jacques Leblanc, livret du coffret CD Johnny Hallyday les EP Vogue, 2012, p. 5, citation : « À sa parution, il fait l'effet d'une bombe et Johnny devient le chouchou de Salut les copains [...] sur Europe °1. [...] Johnny Hallyday chaque jour un peu plus devient l'emblème de Salut les copains, programme quotidien qui bat tous les records d'écoute. ».
  6. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie et cotations, Éditions Alternatives, 2003, p.26.
  7. Jukebox magazine, N° 303, mars 2012, Jacques Leblanc, citation : « En avant première, le dimanche 9 octobre à 20h30, sur Europe N°1 (et non en mars, comme le veut une légende tenace attribuant faussement ce fait à T'aimer follement), le directeur des programmes Lucien Morisse, n'est pas tendre lors de la diffusion de Itsy bitsy petit bikini par Johnny, cassant le disque à l'antenne dans son émission Le Discobole. »
  8. http://www.encyclopedisque.fr/disque/52799.html [archive] / consulté le 18 octobre 2015.
  9. Jacques Leblanc, livret du coffret CD Johnny Hallyday les EP Vogue, 2012, p. 5, citation : « À sa parution, il fait l'effet d'une bombe et Johnny devient le chouchou de Salut les copains [...] sur Europe 1. [...] Johnny Hallyday chaque jour un peu plus devient l'emblème de Salut les copains, programme quotidien qui bat tous les records d'écoute. »
  10. http://www.infodisc.fr/Chanson_Meilleure_Place_60.php?debut=250 [archive] / consulté le 28 novembre 2017.
  11. http://www.infodisc.fr/Chanson_Meilleure_Place_60.php [archive] / consulté le 28 novembre 2017.
  12. http://www.encyclopedisque.fr/disque/58782.html [archive] / consulté le 18 octobre 215.
Commenter cet article

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française