Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Sep

Ben Van Praag

Publié par Histoire de la Chanson, TV, Radio, Théâtre & Ciné  - Catégories :  #Radios Pirates - Radios offshore

Ben Van Praag a fait ses débuts avec la chaîne maritime RADIO MI AMIGO à 272m.

https://soundcloud.com/eric-van-houte/maeva-ben-van-praag-op-je


Il a également joué un rôle moteur dans les émissions en direct extrêmement populaires de Radio Maeva à partir du début des années 1980.



Médias et radio en conversation avec Ben Van Praag:

-Quel est le meilleur moment de votre carrière riche en radio?


Ben Van Praag: Sans aucun doute mon temps à Radio Maeva au début des années quatre-vingt. Donc pas vraiment un moment, mais une accumulation de moments. Maeva était une grande aventure, un rêve de garçon devenu réalité. Les services de radio sont la valeur établie, luttant contre la radiodiffusion publique. Faire autrement que ce que la Flandre avait connu jusque-là.

-Quel et où ont eu lieu vos premières expériences radio?


Ben Van Praag: Mes toutes premières émissions de radio que j'ai faites immédiatement dans une station reçue à l'étranger: Radio Mi Amigo, l'émetteur maritime à 272 m, le 13 juillet 1979, j'ai pu faire mes débuts en mer du Nord. C'était aussi un rêve devenu réalité, même si je n'avais rien préparé à cette époque. Je ne regrette toujours pas de l'avoir vécu.

-Vous avez aussi un lien avec les stations maritimes? Votre moment le plus impressionnant?


Ben Van Praag: Ma jeunesse a été largement dominée par la présence des émetteurs maritimes. Radio Veronica et Radio Noordzee bvb. J'ai trouvé la mer du Nord bien meilleure que Veronica, à cause de l’ambiance plutôt libre qui régnait, et parce que plus de programmes sont arrivés en direct. En 1976, je suis vraiment tombée amoureuse des stations de radio par Radio Mi Amigo avec Marc Jacobs comme exemple absolu. J'ai pris la balise 16 tous les jours parce que j'étais à l'école à l'époque. Le soir, j'ai apprécié ce programme et je savais déjà que si je devais faire de la radio, ce serait comme si Jacobs l'avait fait.

-Quelle est selon vous la meilleure période musicale, peut-être quelques chansons à titre d'illustration


Ben Van Praag: Mes meilleurs souvenirs sont musicaux dans les années 70, en particulier la période 74-79.

-Quelle station de radio as-tu eu le plus de plaisir?


Ben Van Praag: chez Maeva sans aucun doute.

http://vrijeradio.be/radio-maeva.php

 



-Est-ce qu'il y a une différence entre les radiomakes d'aujourd'hui et de 70-80, si oui, pourquoi?


Ben Van Praag: Oui, vous ne pouvez pas comparer ces périodes. L'esprit pionnier n'est plus là, tout est devenu normal. Commercialement aussi, mais c’était le cas à l’époque, il ya trop de choses artificiellement, le fait que la radio ne soit plus laissée aux fabricants de radio eux-mêmes, mais à la direction.

-Quand as-tu une émission de radio?


Ben Van Praag: Si l'auditeur dit à un ami ou à une connaissance: "Eh bien, j'ai entendu quelque chose à la radio! Vous devez entendre ... "après quoi il commence à vous dire quoi entendre.

-Que est typique pour un programme Ben Van Prague?


Ben Van Praag: Difficile de répondre pour ça vous-même. J'essaie toujours d'être moi-même dans mes programmes, et je ne me suis presque jamais ennuyé quand quelque chose s'est mal passé en studio, je l'ai pris avec un rire. J'ai toujours rayonné du point de vue d'un auditeur. Pendant que je préparais un programme, j'écoutais en partie le programme comme je le ferais si j'étais à la maison ou dans la voiture.

-Quels sont vos programmes radio préférés en ce moment?


Ben Van Praag: Le matin, j'écoute «For the day» sur Radio 1 par intérêt et parce que je suis généralement assis dans la voiture. Dans la voiture, je préfère entendre parler à la radio. Mon seul programme vraiment préféré en ce moment est «Boys and Science». C'est un programme que je voulais faire moi-même.

-Comment votre son de radio idéal


Ben Van Praag: Il a déjà sonné, je le crains. Ce que Maeva a apporté dans les années quatre-vingt était ma radio idéale à cette époque. Vous devez juger cela en son temps, bien sûr, pas avec les normes d'aujourd'hui. Pour le moment, il n'y a pas de radio qui est pour moi la radio «idéale».

Commenter cet article

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française