Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 Jul

23 juillet 1929: Jacqueline Caurat

Publié par Histoire de la Chanson, TV, Radio, Théâtre & Ciné  - Catégories :  #1929, #TV

Biographie

Jacqueline Caurat

(Jacqueline lsabel Louise Caurat)

née le 23 juillet 1929 à Croydon (Royaume-Uni)

présentatrice et animatrice de télévision et une journaliste française.

Elle fut l'épouse de l'acteur et animateur Jacques Mancier.

Jacqueline Caurat est la fille de Fernand Caurat, négociant, et de Paule Canon.

Elle étudie au lycée de Saint-Cloud.

Après quelques rôles au cinéma dans les années 1940 et 1950, elle doit renoncer à sa carrière de comédienne en raison d'ennuis pulmonaires.

Elle débute derrière les caméras en tant que « voix off », puis apparaît en 1952 à l'écran sur la RTF, d'abord comme speakerine puis comme animatrice.

À partir de 1953, à l'occasion du couronnement de la Reine d'Angleterre Élisabeth II, car elle parle l'anglais, elle devient définitivement speakerine officielle de la RTF sur l'unique chaîne de télévision française.

Elle y anime également de nombreuses émissions scolaires en partenariat avec l’Éducation Nationale, ainsi que des émissions religieuses.

Son père est un philatéliste amateur passionné.

Très jeune, elle s'intéresse, comme son père, aux timbres de collection; on lui offre son premier album de timbres à l'âge de 8 ans.

(Télé Magazine, semaine du 10 au 16 juin 1962, page 32)

Générique de l'émission "Téléphilatélie". Jacqueline Caurat présente cette émission en compagnie de Monsieur Langlois ( 25 mai 1974 )

À partir de 1961, elle popularise la philatélie en présentant avec Lucien Berthelot l'émission Télé-Philatélie où elle fait les reportages, les commentaires et les recherches.

La première émission, consacrée au nouveau timbre la Marianne de Cocteau, voit le ministre des PTT de l'époque, Michel Maurice-Bokanowski, présenter quelques esquisses du timbre, puis lors de l'entrevue avec Jean Cocteau, celui-ci esquisse son timbre sur une vitre de la villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Santo Sospir), avec le rouge à lèvre de la journaliste, avant de présenter d'autres esquisses.

( Jacqueline Caurat, « Télé-Philatélie » [archive], sur INA, )

Dans sa villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat, Jean Cocteau reçoit la présentatrice Jacqueline Caurat venue l'interviewer sur la réalisation de son effigie de Marianne pour un timbre de la République Française.

Il explique avec espièglerie son travail d'autour de la commande du ministre des Postes & Télécommunications, Michel MAURICE Bokanowski.

Ensuite, il emprunte le rouge à lèvres de Jacqueline Caurat et esquisse sur une vitre le profil de sa Marianne.

Ensuite, il commente toutes les esquisses et épreuves qu'il a réalisé autour du thème de la "Marianne" française.

Avant l'interview, Michel Maurice Bokanowski explique comment s'est déroulé la collaboration avec Jean Cocteau

Tout au long de l'interview, apparaissent en Banc-titre, les nombreuses épreuves réalisées par Jean Cocteau pour le projet.

Elle animera cette émission pendant 22 ans.

Pour vous procurez le DVD, rendez-vous sur www.timbro.fr. Ce DVD de 85 minutes comporte l’interview par Gauthier Toulemonde de l’une des grandes figures de la philatélie et des débuts de la télévision. Dans ce DVD Jacquelin Caurat évoque – images d’archives à l’appui – les 22 ans de Télé-Philatélie devenue Philatélie-Club, émission qu’elle a animée avec son mari Jacques Mancier. Ce DVD exceptionnel propose également un reportage au musée de La Poste sur l’exposition « Guerre et Poste ». En bonus : les collections permanentes du Musée et un diaporama philatélique. Un DVD présenté chez Michel Drucker à l'émission "Vivement dimanche"

Elle fût  une présentatrice pionnière de la RTF, puis de l’ORTF  et TF1 ainsi qu’animatrice de télévision et une journaliste grâce à son émission Télé Philatélie. 

Après quelques rôles au cinéma dans les années 1940 et 1950, elle doit renoncer à sa carrière de comédienne en raison d’ennuis pulmonaires.

Elle débute derrière les caméras en tant que « voix off » à l’occasion du couronnement de la reine Elisabeth II en 1953 car elle parle l’anglais, puis elle devient définitivement speakerine officielle de la RTF sur l’unique chaîne de télévision française.

Elle y anime également de nombreuses émissions scolaires en partenariat avec l’Éducation Nationale, ainsi que des émissions religieuses.


Son père est un philatéliste amateur passionné et très jeune, elle s’intéresse aux timbres de collection ; on lui offre son premier album de timbres à l’âge de 8 ans. À partir de 1961, elle popularise la philatélie en présentant avec Lucien Berthelot l’émission Télé-Philatélie où elle fait les reportages, les commentaires et les recherches. La première émission, consacrée au nouveau timbre la Marianne de Cocteau, voit le ministre des PTT de l’époque, Michel Maurice-Bokanowski, présenter quelques esquisses du timbre, puis lors de l’entrevue avec Jean Cocteau, celui-ci esquisse son timbre sur une vitre de sa villa du Cap-Ferret avec le rouge à lèvre de la journaliste, avant de présenter d’autres esquisses. Elle animera cette émission pendant 22 ans.

En 1964, elle reste une des principales speakerines de la première chaîne de télévision française de l'ORTF.

En 1975, elle quitte son rôle de speakerine et va présenter sur TF1 le magazine féminin diffusé tous les soirs vers 18h30.

De 1975 à 1983, elle continue à produire avec son mari, Jacques Mancier et à présenter l’émission Philatélie-Club.

 

Elle y a interrogé des collectionneurs célèbres comme Rainier III de Monaco, ainsi que des dessinateurs et graveurs de timbres.

En 1969, elle est une des victimes de l'émission La Caméra invisible.

On lui fait croire qu'il y a une panne technique.

Seule à l'antenne, elle parvient à faire patienter le téléspectateur pendant un quart d'heure.

( Télé 7 Jours n°473, semaine du 17 au 23 mai 1969, pages 84 et 85: "Vedette piégée: Jacqueline Caurat )

En 1975, elle quitte son rôle de speakerine et va présenter sur TF1 le magazine féminin diffusé tous les soirs vers 18h30.

De 1975 à 1983, elle continue à produire avec son mari, Jacques Mancier et à présenter l'émission Philatélie-Club.

Elle y a interrogé des collectionneurs célèbres comme Rainier III de Monaco, ainsi que des dessinateurs et graveurs de timbres.

Elle a aussi tenu une rubrique « Philatélie Flash » dans le magazine Pilote dans les années 1960, une rubrique « Philatélie » dans le magazine Notre temps dans les années 1970 et années 1980 et enregistra également des disques d'histoires pour enfants.

Vie privée

Mariée en 1952 avec le comédien Jacques Mancier,  né le 27 janvier 1913 à Nice et mort le 29 avril 2001 à Paris. Comédien et présentateur de télévision français. Il est également connu pour son activité liée à la philatélie, en duo avec son épouse Jacqueline Caurat.

Ils auron une fille: Caroline, née en 1961.

( Almanach de la Télévision de Télé 7 Jours, année 1963 )

 

Deux speakerines pour le prix d'une lors du mariage princier à Monaco avec tous les aléas du direct

Son père est un philatéliste amateur passionné et très jeune, elle s’intéresse aux timbres de collection ; on lui offre son premier album de timbres à l’âge de 8 ans. À partir de 1961, elle popularise la philatélie en présentant avec Lucien Berthelot l’émission Télé-Philatélie où elle fait les reportages, les commentaires et les recherches. La première émission, consacrée au nouveau timbre la Marianne de Cocteau, voit le ministre des PTT de l’époque, Michel Maurice-Bokanowski, présenter quelques esquisses du timbre, puis lors de l’entrevue avec Jean Cocteau, celui-ci esquisse son timbre sur une vitre de sa villa du Cap-Ferret avec le rouge à lèvre de la journaliste, avant de présenter d’autres esquisses. Elle animera cette émission pendant 22 ans.

23 mai 1969: un piège concocté par Jacques ROULAND pour la speakerine Jacqueline CAURAT : on simule une coupure dans les programmes et on lui demande de faire une annonce d'excuse, mais la coupure est plus longue que prévue et elle doit meubler l'antenne tant bien que mal.

 

Commenter cet article

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française