Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Jul

15 juillet 1964: Cinépanorama

Publié par Histoire de la Chanson, TV, Radio, Théâtre & Ciné  - Catégories :  #1964, #TV

Cinépanorama

La caméra a filmé

 

Patricia VITERBO, sur la terrasse du Palais des festivals, déambulant dans la rue, parcourant les stands de la documentation étrangère, la galerie réservée à la presse, sur la terrasse du Carlton, à l'hôtel Martinez, au Miramar, devant une bijouterie, montant les marches du Palm Beach ses hauts talons à la main. Au fil des séquences, elle apparait vêtue de différentes tenues (robes, maillot de bain). Elle n'est pas interviewée.
- Cette séquence est suivie d'images de l'actrice finlandaise

Myriam MICHELSON assise à l'arrière d'un hors bord puis appuyée à un arbre contre lequel elle frotte sensuellement son visage et un plan de ses jambes (elle n'est pas interviewée).

- François CHALAIS interviewe

Maurice BIRAUD qui porte des lunettes noires qu'il retire ensuite. Il fait différents calembours et parle des problèmes que lui pose sa réputation : il doit faire de l'humour à la commande. Il parle ensuite de sa carrière au cinéma ("Des pissenlits par la racine" de Georges LAUTNER) et de son personnage de Salavin dans "Le journal de Salavin" de Pierre GRANIER-DEFERRE. Maurice BIRAUD ne fait aucun projet d'avenir, mais il travaille beaucoup.
- Scènes de la rue : marchand de ballons ambulant, chameau, marin américain, chien qui écrit, Apollon qui fait jouer ses biceps sur la plage, homme à barbe fleurie, travesti, fanfare dans la rue, plan rapide de

Dario MORENO en maillot de bain, dessinateur à la craie sur le trottoir, cinéaste amateur.
- Séquence d'images sur le commentaire de François CHALAIS qui énumère les films marquants du Festival de Cannes de cette année : parapluie portant l'inscription "Les parapluies de Cherbourg", scène de rue sur la Croisette,

Catherine DENEUVE descendant les marches du Palais des Festivals en distribuant des parapluies puis noyée dans la foule (off, musique du film "Les parapluies de Cherbourg")
. L'actrice japonaise

Kyôko KISHIDA (en costume traditionnel), vedette du film "La femme de sable". Elle est filmée près d'un bassin, puis elle cache son visage derrière un éventail.
La caméra montre ensuite

Stefania SANDRELLI, une fleur à la bouche, au bord de la mer, puis dans une barque. Elle est la vedette de "Séduite et abandonnée" de Pietro GERMI.
- François CHALAIS interviewe

Pietro GERMI (fumant le cigare), qui s'exprime en français : il parle de la crise du cinéma italien, passagère d'après lui et seulement économique ; du goût du public italien qui a mûri et apprécie maintenant les films italiens. Il est fier de son éclectisme, il aime changer de style. Il parle de "Séduite et abandonnée" et de "Divorce à l'italienne". Il est différent d'Antonioni, Rossellini, de Sica, mais il se sent solidaire de ces réalisateurs. Il est d'ailleurs ami avec Fellini.
- Sur une terrasse de bord de mer, jambes nues et T-shirt,

 

Jayne MANSFIELD, accompagnée de son petit chien, fait une démonstration de monkeybird (dérivé du twist), accompagnée en musique par Rocky ROBERTS et ses musiciens, les Airdales. Plan du mari de Jayne Mansfield, couché dans l'herbe.
- François CHALAIS interviewe ensuite

Geneviève PAGE qui était membre du jury du festival. Elle parle de son métier d'actrice. Elle n'aime pas beaucoup les répétitions, mais 3 ou 4 jours avant les générales, elle commence à ressentir du plaisir et de l'excitation. Elle parle de la différence entre le cinéma et le théâtre où elle apprécie la présence du public, surtout quand il est silencieux. Si le public s'agite, c'est qu'elle est mauvaise : on l'entend mal ou elle jour trop pour elle. Elle joue dans les théâtres subventionnés (TNP) ce qui explique que son nom n'est jamais à l'affiche. Elle évoque les cours du conservatoire avec Jouvet et Renoir. Elle dément sa réputation d'actrice hautaine et elle aurait aimé être comme Sophia LOREN, une super star, mais une fois par mois seulement (plan de Sophia LOREN).
- Devant le port de Cannes, la chanteuse cubaine

Elena BURKE accompagnée d'un guitariste interprète un classique de la chanson cubaine.
- Le feu d'artifice, la façade du Palm Beach où a eu lieu le dernier souper des invités du festival : on peut apercevoir

Jayne MANSFIELD,

Jean MARAIS et Sophie DESMARETS,

Françoise DORLÉAC et Daniel CECCALDI (chanson off "Mon truc en plumes" par Zizi JEANMAIRE).
- François CHALAIS interviewe

Merrie SPAETH, la jeune actrice amateur américaine, partenaire de Peter SELLERS dans le film "La vie privée d'Henri Orient". Après avoir lu les vers 441 à 450 de "La chanson de Roland", elle répond en français aux questions de François CHALAIS. Elle explique comment elle a obtenu le rôle dans ce film. Elle n'avait jamais fait de cinéma . Son père, médecin, n'était pas d'accord. Son rôle est très proche de ce qu'elle est dans la réalité. Elle pense être restée la même, toutefois, le film l'a fait vieillir. Elle a beaucoup d'admiration pour Albert FINNEY et Julie ANDREWS. Elle ne sait pas si elle fera carrière dans le cinéma. - L'émission se termine par des images de terrasses de café vides et de plage déserte, avec quelques promeneurs isolés et un pêcheur, le soleil couchant (off, commentaires et musique d'illustration).

Commenter cet article

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française