Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 Sep

23 septembre 2020: Juliette Gréco

Publié par Histoire de la Chanson, TV, Radio, Théâtre & Ciné  - Catégories :  #2020

Juliette Gréco en 2015 à la Cigale à Paris

Hommage à Juliette Gréco (1/4)

La muse de Saint-Germain-des-Prés s’en est allée discrètement, ce mercredi 23 septembre 2020, dans sa maison de Ramatuelle, dans le Var, où elle s’était retirée depuis plusieurs années, après la disparition de son mari, le pianiste et compositeur Gérard Jouannest.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Juliette_Gr%C3%A9co

Élégante et libre, comme l’a souligné le chef de l’État le soir de sa disparition, Juliette Gréco a marqué au plan international l’histoire de la chanson française de sa personnalité rebelle, gourmande, curieuse,  impétueuse et inimitable. Femme d’engagement artistique mais aussi politique et sociétal, son parcours est en outre marqué par un sens assez développé de la publicité. 

13 juillet 1962 Chez elle, devant son portrait peint, Juliette GRECO raconte, au passé simple, quelques souvenirs de Saint Germain des Prés: les discussions cinéphiles au Bar Vert, les brocs d'eau versés par les habitants de la rue Jacob, la découverte du Tabou et de ses propriétaires.

Portée par le bouillonnement intellectuel et musical du Paris de la rive gauche après la Libération, la vocation artistique de Gréco, ex petit rat de l’Opéra, qui a vécu pendant la guerre une adolescence particulièrement éprouvante, s’est affirmée d’abord au théâtre durant quelques années, puis dans la chanson. Et c’est dans cette voie qu’elle a excellé, devenant après Piaf la nouvelle dame en noir.

24 mars 1966 Juliette GRECO chante "Le petit bal perdu" titre officiel "C'était bien", filmée en très gros plan.

Son parcours qui traverse les décennies, en France et de par le monde, sur les plus grandes scènes, est marqué par l’exigence artistique, la qualité des auteurs et la  finesse de l’interprétation

*********************************

Hommage à Juliette Gréco (2/4)

La disparition de Juliette Gréco, le 23 septembre dernier, a suscité de très nombreux hommages qui ont souligné sa présence scénique, sa voix grave et majestueuse ; mais aussi son art du paradoxe, mêlant grâce et gouaille, exigence et délicatesse, sensualité et incandescence, sobriété et ferveur.

 

Juliette Gréco à l'Olympia, en 1993

Cette semaine encore, nous allons retrouver la voix de Juliette Gréco dans la seconde partie d’un entretien avec Martin Pénet, réalisé en août 2009 pour France Musique, afin d’évoquer des aspect parfois méconnus de sa personnalité de chanteuse. Elle fêtait alors ses 60 ans de chanson avec la sortie d’un album réunissant de jeunes signatures et une série de concerts dans des lieux prestigieux.

*******************************

Hommage à Juliette Gréco (3/4)

Juliette Gréco est l’interprète par excellence, qui sur scène cite toujours ses auteurs. Un usage qu’elle partage avec Edith Piaf, Cora Vaucaire et quelques autres… Cette forme de politesse a aussi l’intérêt de faire connaître des noms qui en général restent dans l’ombre.

Et l’on mesure du même coup l’effort de recherche de l’interprète pour se constituer un répertoire original, auprès des éditeurs de musique ou au contact des auteurs eux-mêmes qu’elle contribue à faire émerger

Cette semaine, « Tour de chant » vous propose une plongée dans les trésors méconnus de l’INA, avec des concerts inédits diffusés à la radio dans les années 60 et guère rediffusés depuis…

D’abord un extrait de l’émission « Paris sur scène », avec Juliette Gréco, diffusée en décembre 1964 sur la chaine Inter Variétés de l’ORTF.

*****************************

Hommage à Juliette Gréco (4/4)

Venue à la chanson en 1949, Juliette Gréco était d’abord nimbée d’une aura de scandale, par son allure, son insolence, sa provocation, mais aussi son exigence et son engagement. A l’heure des yéyés, dans les années 60, Gréco fait au contraire figure de classique.

Son répertoire,  sans cesse renouvelé et rajeuni, compte déjà quelques valeurs sûres  qu’elle continue à chanter sur les scènes les plus diverses, comme  autant de jalons d’un parcours audacieux et généreux.

Juliette Gréco choisit ses chansons auprès de plumes connues ou moins  connues, et contribue à les faire connaître. C’est aussi pour cela  qu’elle cite systématiquement ses auteurs sur scène. Une scène qu’elle  considère comme son pays, dans le monde entier, et qu’elle ne quittera  pratiquement pas durant 67 ans

Cette semaine encore, «  Tour de chant » vous propose une plongée dans les trésors méconnus de  l’INA, avec des concerts inédits diffusés à la radio dans les années 60  et guère rediffusés depuis… Voici donc neuf chansons tirées du récital  donné par Juliette Gréco en juillet 1969 au festival de  Vaison-la-Romaine.

 

Commenter cet article

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française