Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Feb

24 février 1958: Plastic Bertrand (Roger Jouret)

Publié par Yann Sinclair  - Catégories :  #1954


http://userserve-ak.last.fm/serve/_/22398417/Plastic+Bertrand+plastic2_vgallery.jpg
 Plastic Bertrand
(Roger Jouret)
chanteur belge

Distinctions 

Il est fait Chevalier de l'Ordre de la Couronne en 2004.



 né le 24 février 1954 à Bruxelles d'un père français et d'une mère ukrainienne[1]

Les débuts 

Roger Jouret commence sa carrière en tant que batteur au sein du groupe punk belge Hubble Bubble qui sortit en 1974 l'album éponyme Hubble Bubble (Barclay Records)

Ça plane pour moi

http://scalp.plaxmol.com/wp-content/uploads/2008/03/plastic-bertrand-singlehoes.jpg

Roger Jouret rencontre ensuite le producteur-interprète Lou Deprijck, avec qui il va désormais collaborer.

 

La chanson Ça plane pour moi, écrite par Yvan Lacomblez sur la musique d'un tube gay d'Elton Motello, est sortie en 1977. C'est désormais l'un des grands classiques punk-new-wave-pop, malgré ses textes en français. La chanson fut un succès planétaire. Elle a pourtant la particularité de ne comporter qu'une seule et unique note de musique répétée sur toute la durée de la chanson (hormis les chœurs qui ponctuent sur quatre notes)

 

La chanson fut notamment reprise par les groupes Telex, Sonic Youth, Presidents of the United States of America, Thee Headcoatees, The Lost Fingers, la chanteuse Leila K, the Damned, Nouvelle vague (album « 3 » en 2009) et U2 sur les marches du Palais des festivals lors du Festival de Cannes en 2007. C'est aussi la musique d'une campagne publicitaire de Coca-Cola diffusée en Asie et Amérique latine.

L'origine du nom de Plastic Bertrand 

Lorsque Lou Deprijck créa ce formidable pastiche de musicien punk, il en inventa le nom de toutes pièces en combinant, d'un côté, le plastique si cher aux punks et, de l'autre, le nom de Bert Bertrand, journaliste rock belge qui incarnait à merveille le microcosme belge du punk durant la deuxième moitié des seventies.

Qui chante réellement sur "Ça plane pour moi" ? 

Dès la fin des années 1970 (cfr articles dans la presse belge ou française de l'époque), la rumeur a circulé selon laquelle Plastic Bertrand n'était pas l'interprète de la chanson "ça plane pour moi" (il en serait de même de ses 4 premiers albums, édités de 1977 à 1981) : il était doublé et chantait donc en playback (comme le chanteur du groupe "Boney M" ou "Milli Vanilli" en Allemagne, ou comme sur le titre "Pump Up The Jam" du groupe belge technotronic). Plastic Bertrand lui-même ne le contestait pas.

La cour d'appel de Bruxelles eut à se prononcer incidemmment à ce sujet en 2006 et a considéré à cette occasion que le chanteur pop Plastic Bertrand était l'interprète légal (et non le "chanteur réel", tout étant dans la nuance) du tube mythique car il apparaissait sur la pochette du disque et qu'il était le signataire du contrat d'artiste originel. Plastic Bertrand n'est cependant jamais intervenu dans cette procédure qui ne le concernait pas. Et l'affaire, qui portait uniquement sur la violation des droits moraux de l'auteur de la chanson après la diffusion d'un remix techno en Allemagne, n'avait pas pour objet non plus la question de savoir qui avait réellement chanté. La Cour d'Appel n'a donc jamais dit que Plastic Bertrand aurait chanté ce titre (encore moins les autres dont elle n'a pas parlé), laissant le débat entier. Le compositeur et producteur artistique du titre, Lou Deprijck, n'avait tout simplement pas déposé de pièces tendant à établir qu'il était aussi le chanteur puisque tel n'était pas l'objet de son procès...

Un jugement ultérieur de référé, entre les mêmes parties, est revenu sur cet arrêt en faveur de Lou Deprijck. Deprijck y produisait notamment une attestation des musiciens de la session d'enregistrement de 1977.

Un documentaire de Canvas (télévision belge flamande) a ensuite démontré que Deprijck est bien le chanteur original, Plastic Bertrand faisait du play back pendant 3 ans, pendant qu'il apprenait à copier la voix de Lou Deprijck. Par ailleurs personne ne conteste que Deprijck a écrit la musique, et que les paroles sont de Pipou, lui aussi un membre du group "Two Men Sound"


Discographie 

Albums 

Simples 

  • 1975 New Promotion/You'll Be The One
  • 1977 Ça plane pour moi/Pogo Pogo
  • 1978 Bambino/Le petit tortillard
  • 1978 Super Cool/Affection
  • 1978 Sha La La La Lee/Naif Song
  • 1978 Tout petit la planète/C'est le Rock'N'Roll
  • 1979 Tout petit la planète/J'te fais un plan/Hit 78
  • 1979 Sentimentale moi / Ouais ouais ouais ouais
  • 1979 Le monde est merveilleux/J'te fais un plan
  • 1980 Sans amour/Plastic Boy
  • 1980 Téléphone à téléphone mon bijou/Stop ou encore
  • 1980 Téléphone à téléphone mon bijou/Kangourou Kangourou
  • 1981 Hula Hoop/Amoureux fou de toi (Rick'n'Roll Français)
  • 1981 Jaques Cousteau/Paradis
  • 1981 La Star à pécole/Baby Doll/Cœur d'acier
  • 1982 L'amour Ok/New York/Cœur d'acier/Stop ou encore
  • 1982 Duo avec Nathalie
  • 1983 Arret d'autobus/Mon nez, mon nez
  • 1983 Chat/Fou des fifties
  • 1983 Major Tom/Miss Italie
  • 1983 Gueule d'amour/Down Town
  • 1985 Astérix est là/Le secret du druide (du film Astérix et la surprise de César)
  • 1986 Je l'jure/La fille du premier rang
  • 1986 Let's Slow Again/Toujours plus haut
  • 1987 Amour amour
  • 1988 Démente à la menthe
  • 1989 Slave To The Beat/Plastiiic Acid Mix
  • 1990 Sex Tabou
  • 1991 House Machine/Club Control feat. Plastic Bertrand
  • 1994 Les joueurs de Tchik Tchik
  • 2002 Play Boy/Canape
  • 2003 Plasticubration/Tous, touchez-vous

Cinéma 

En 1983, Plastic Bertrand joue le rôle de Pinocchio dans le conte musical Abbacadabra.

En 1985, il interprète la chanson Astérix est là ou Le secret du druide dans le film Astérix et la surprise de César.

En 2007, il joue un second rôle, celui d'un archevêque, dans le film Le Bénévole de Jean-Pierre Mocky.

Télévision 

En 1987, Plastic Bertrand fut le candidat luxembourgeois au Concours Eurovision de la chanson, avec le titre Amour amour.

En 2002, il fut le directeur-présentateur d'une Star Academy belge organisée par RTL-TVI.

En 2005, il participe à l'émission de divertissement La Ferme Célébrités.

En 2009, son titre nommé Hula Hop connait un succès total envers les noelistes et devient le Rick'n'Roll Français.

Roman autobiographique 

En 2008, Plastic sort "Ça plane ! Délire et des larmes", roman autobiographique écrit avec la collaboration d'Olivier Monssens.

Dans les Arts 

Plastic Bertrand est l'objet d'une chanson de David TMX, sur son album Fournée de printemps (2008).

Commenter cet article

Archives

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française