Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Dec

25 décembre 1907

Publié par Histoire de la Chanson  - Catégories :  #Années 1900 à 1930

http://sites86.ac-poitiers.fr/st-benoit-jouenne/sites/st-benoit-jouenne/IMG/jpg/Calloway_Cab_1987.jpg

 

Ce jour de Noël, voit la naissance à Rochester dans l'Etat de New-York de Cab Calloway, remis à la mode dans les années 80 par les films "Blues Brothers" et "Cotton Club" ainsi que par plusieurs concerts donnés en France

 

Chanteur-Danseur-chef d'orchestre, Calloway est sur les planches depuis plus de 60 ans

 

Surnommé le "Hi-de-do-man" pour sa façon de chanter, ses morceaux minnie the moocher et Jumpin' Jive ont largement contribué à sa légende

 

Ce dernier titre est repris par joe Jackson, un de ses admiratuers, sur son album de 1981 titré justement Jumpin'Jive

 

Cab (Cabell) Calloway

 

25 décembre 1907, Rochester 

 

18 novembre 1994 Hockessin, Delaware

 

chanteur de jazz américain.

 

Biographie 

Il est à l'affiche du Savoy Ballroom de Harlem dès l'âge de 22 ans, puis succède à Duke Ellington en 1931 au célèbre club de jazz « Cotton Club ». Entouré notamment de Dizzy Gillespie, il composera et interprètera divers succès musicaux de premier ordre qui contribueront au développement de la vague bebop ainsi que du mouvement « Zazou » en France, le terme « zazou » étant inspiré d'une onomatopée de Calloway : « Zah-Zuh-Zah ». Excellent danseur, il développera un style scénique et vocal très excentrique, avec des pas originaux et des expressions prononcées rapidement en rythme (« Zah-Zuh-Zah », « Hi-De-Hi-De-Hi-De-Ho »), ce que l'on nomme le scat.

 

Dans les années 30 et 40, il est accompagné par son big band comprenant de brillants solistes comme Jonah Jones, Chu Berry, Ike Quebec, Hilton Jefferson et une bonne section rythmique avec le contrebassiste Milt Hinton et successivement les batteurs Cozy Cole, J.C. Heard et Panama Francis. Cab apparaît dans plusieurs films, en particulier dans Stormy Weather (Andrew Stone, 1943) ainsi que dans Les Blues Brothers (John Landis, 1980).

Quelques grands succès

  • 1931 : Minnie The Moocher
  • 1931 : You, Rascal, You
  • 1932 : The Scat Song
  • 1933 : Zah Zuh Zah
  • 1935 : Nagasaki
  • 1938 : Hoy Hoy
  • 1939 : The Jumpin' Jive
  • 1942 : I'll Be Around
  • 1942 : I want to rock
  • 1947 : The Calloway Boogie
  • 1947 : Oh Grandpa
  • 1947 : Hi de Ho Man

Artistes influencés

La bande originale du film The Mask (1994) rend hommage à Cab Calloway en réadaptant le thème « Minnie the Moocher » dans la scène du gala de charité.

Le jazzman et crooner français Henri Salvador lui rend hommage dans sa chanson « Armstrong, Duke Ellington, Cab Calloway ».

Bibliographie 

  • (en) Ishmael Reed, Cab Calloway stands in for the moon, Bamberger Books, Flint, MI, 1989, 37 p. (ISBN 0-917453-06-9)
  • (en) Dempsey J. Travis, Cab Calloway, Urban Research Press, Incorporated, Chicago, 1997, 16 p. (ISBN 9780941484183)
  • (fr) Claude Fleouter, « Cab Calloway à l'Olympia. L'âge d'or de Harlem », Le Monde, 21 juillet 1987
  • (fr) Colette Godard, « Cab Calloway, le vieux zazou », Le Monde, 12 juillet 1987
  • (fr) Francis Marmande, « La mort de Cab Calloway. Le dernier des zazous », Le Monde, 22 novembre 1994

Filmographie

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française