Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Feb

26 février 1971: Fernandel

Publié par Histoire de la Chanson  - Catégories :  #1971

Fernandel souriant - © Photo de Jacques Vauclair

Fernand Joseph Désiré Contandin

 

chanteur et acteur français

 

né le 8 mai 1903 à Marseille dans l'appartement familial situé au 72 du boulevard Chave, grande artère de Marseille (Provence - Occitania), où de nos jours, figure une plaque rappelant cet évènement

 

mort le 26 février 1971 à Paris.


Ayant fait une chute sur son bateau "Le Caméra" à Carry-le-Rouet, un kyste à sa poitrine est apparu quelques temps après.

Il s'est avéré que ce kyste, après analyse, était cancéreux.

Fernandel a donc développé un cancer, sa famille était la seule au courant.

En tournant un nouveau "Don Camillo", sous la direction de Christian-Jaque, en août 1970, le comédien se plaint de fatigue.

Il consulte un spécialiste en Italie, qui lui diagnostique une autre maladie.

(Le film restera d'ailleurs inachevé et, repris par Mario Camerini, avec Gastone Moschin, sera distribué sous le titre de Don Camillo et les Contestataires, en 1972)

Sa famille lui cachant la vérité, il n'a pas conscience de son état jusqu'à la fin.

Le cancer se généralisant, il meurt d'un arrêt cardiaque, à cause de la fatigue imposée par la maladie et les traitements, le 26 février 1971 dans son lit, dans son appartement de l'avenue Foch à Paris.

Tombe de Fernandel au cimetière de Passy

 

 Le lundi 1er mars, à 14 heures, en la chapelle Saint-Honoré-d'Eylau, 66, avenue Raymond-Poincaré, le père Lendger, aumonier de l'Union des Artistes, célèbre les obsèques de Fernand Contandin, dit Fernandel.

 

Après cette cérémonie, le cercueil restera pendant quelques jours dans la crypte de l'église Saint-Pierre-de-Chaillot.

 

Fernandel et Henriette ont rêvé en effet d'être enterrés dans leur propriété de Carry-le-Rouet, au bord de cette Méditerranée qu'ils ont tant aimée.

 

Cette joie leur sera refusée.

 

A partir du 26 avril, Fernandel reposera au petit cimetière de Passy... en plein coeur de Paris qui a fait sa gloire et qui a voulu le garder pour jamais.


Issu du music-hall, il fut durant plusieurs décennies l'une des plus grandes stars du cinéma français, champion du box-office qui attira plus de 60 millions de spectateurs dans les salles.

 

Comique emblématique du cinéma d'après-guerre, beaucoup de ses films sont devenus des classiques, comme Le Schpountz, L'Auberge rouge, Ali Baba et les Quarante voleurs ou La Cuisine au beurre, au même titre que plusieurs de ses personnages, à l'image de Don Camillo.

 

Il a également brillé dans les compositions plus dramatiques notamment dans La Vache et le Prisonnier, Naïs ou Heureux qui comme Ulysse.


Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que Félicie aussi, Ignace ou Le Tango corse. Reconnaissable grâce à sa fameuse « gueule de cheval » comme il se plaisait à le dire lui-même, il acquit une popularité telle en France et dans le monde que le général de Gaulle déclara qu'il était le seul Français à être aussi célèbre que lui[1]. Son succès ne s'est jamais démenti.


Il est le père du chanteur comédien Franck Fernandel et le grand-père de l'écrivain Vincent Fernandel ainsi que le frère du comédien Fransined.

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française