Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Apr

30 avril 1984: Père Duval

Publié par Histoire de la Chanson  - Catégories :  #1984

Fichier:Aimé Duval (1918-1984).gif

Aimé Duval

 

Né le 30 juin 1918, Le Val-d'Ajol, Vosges, France

 

Décédé le 30 avril 1984, Metz, Moselle

 

prêtre jésuite français, chanteur-compositeur et guitariste, qui eut beaucoup de succès dans les années 1950 et 1960.

 

Formation religieuse 

En 1936 Aimé Duval entre au noviciat des Jésuites à Florennes (Belgique) où il fait presque toute sa formation jusqu'à son ordination sacerdotale à Enghien (Belgique), le 24 juillet 1949.

Talent lyrique

Doué d'une belle capacité d'expression lyrique, il agrémente ses sermons de chansons qu'il accompagne personnellement à la guitare. Il a du succès et son style plaît tant, qu'à partir de 1953, il se donne entièrement à la chanson, toujours en solo-guitariste. Il fait la connaissance de Georges Brassens, qui fera un clin d'œil malicieux à cette rencontre dans Les trompettes de la renommée :

Le ciel en soit loué, je vis en bonne entente
Avec le père Duval, la calotte chantante
Lui, le catéchumène et moi, l'énergumène
Il me laisse dire "merde", je lui laisse dire "Amen"

Il a été surnommé le « Brassens en soutane ».

Renommée

Il a donné plus de 3 000 concerts dans 44 pays, rassemblant plus de 30 000 personnes en un seul concert à Berlin. Il était apprécié pour son talent, sa gentillesse naturelle, sa grande simplicité et sa façon joyeuse d'annoncer l'Évangile - joie qu'il savait faire partager. Il était très attentif aux gens les plus humbles, aux misères et aux humiliations des autres.

Alcoolisme

Comme à beaucoup de vedettes de cinémas ou de chanteurs, un style de vie fébrile - perpétuellement en voyage de ville en ville - et une vie sociale effrénée lui sont néfastes. Il sombre dans l'alcoolisme dont il a beaucoup de peine à se libérer. Il donne un émouvant témoignage de son calvaire et de sa résurrection dans un livre autobiographique attendrissant et poignant : L'enfant qui jouait avec la lune : Chanteur, Jésuite, Alcoolique.

Chansonnier 

Parmi ses chansons célèbres, on retiendra :

  • La nuit
  • Rue des Longues Haies
  • A Bilbao
  • Par la main
  • J'ai joué de la flûte
  • Les faces de carême ("Ris ou pleure, fais quelque chose...")
  • Il y avait beaucoup de monde
  • Le Seigneur reviendra
  • Seigneur, mon ami
  • Pourquoi viens-tu si tard ?
  • L'espérance morte
  • La p'tite tête
  • Comme un soldat
  • Dans le ciel
  • Le vieux Jo
  • Le ciel est rouge
  • Marie-Thérèse

Bibliographie 

  • LUCIEN (un pseudonyme : il s'agit de son deuxième prénom), L'enfant qui jouait avec la lune, Mulhouse, 1983.
  • TIHON, P., Le Père Duval ou la chanson fraternelle, Bruxelles, 1960.
Commenter cet article

Last Night in Orient 30/04/2012 10:06

RIP

Archives

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française