Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Mar

31 mars 1979: 24e Concours Eurovision de la chanson

Publié par Histoire de la Chanson  - Catégories :  #1979

Logo Eurovision 1979

Israël organise le concours. Le pays gagnant de cette édition est également Israël avec la chanson Hallelujah interprétées par Gali Atari et Milk and Honey et qui reçoit 125 points.

L'Espagne arrive en deuxième position avec 116 points et en troisième position, se classe la France avec 106 points.

Yardena Arazi et Daniel Peer  
24e Concours Eurovision de la Chanson 1979

31 mars 1979 au Binyanei Ha'ooma à Jérusalem en Israël

Présenté par Yardena Arazi et Daniel Peer

Présentation
Après cette première victoire historique, la Télévision Israélienne se devait d'organiser un concours à la hauteur de l'événement.
Tout d'abord le lieu choisi pour la soirée le Binyanei Ha'ooma une salle de spectacle dans la capitale Israélienne.
Cette ville symbolique pour les trois grandes religions monothéistes, chargée d'histoire et de passion.
La date retenue était le 31 mars.
Le concours fût à nouveau présenté par un couple. Yardena Arazi qui était membre du groupe qui représenta Israël en 1976 et Daniel Peer présentateur célèbre de la Télévision Israélienne.
Le décor de Dov Ben David représentait le chandelier juif en forme d'anneaux.
L'assemblage des anneaux pouvant varier d'une chanson à une autre.
Du fait du retrait de la Turquie, qui ne souhaitait pas se produire à Jérusalem pour des raisons politiques, le nombre de participants fût ramené à 19.

La retransmission débuta par un film un peu plus long que d'habitude sur les lieux touristiques et les sites importants en Israël.
Il se terminait par le regard d'un enfant sur une femme soldat.

Les présentateurs ont été installés dans un coin de la scène, où un patio avait été aménagé comme décor.
Yardena acceuillit les téléspectateurs en hébreu, suivit par des paroles de bienvenue de Daniel en anglais, Yardena reprit la parole pour donner un salut chaleureux aux francophones.

Entre les chansons les présentations étaient très inédites.
La Télévision Israélienne avait demandé à une troupe d'acteurs de Tel Aviv de jouer des scènes sans paroles représentant un aspect connu de chaque pays.
Ces mimes avait l'avantage d'être très drôles et les acteurs ne sont pas gênés pour épingler par ci par là les travers des différents peuples.
Portugal, Italie
Pour ouvrir le concours, la chanson Portugaise donnait le départ à un ballon : Vole ballon vole.
Un autre pays du sud lui emboîte le pas, est-ce le voyage en ballon on ne sait pas mais le groupe Italien Matia Bazar chantait un rayon de lune.
Une chanson toute poétique.
Manuela Bravo (Portugal)  

Manuela Bravo (Portugal)

Matia Bazar (Italie)

 
Matia Bazar (Italie)
Danemark, Irlande
Le Danemark eut la première ovation du public avec "Disco tango". En pleine époque disco Tommy Seebach le compositeur interprète chantait l'histoire d'une jeune fille qui ne vivait que pour la danse. "Disco tango à la carte..." en français dans le texte.

Un homme heureux représentait l'Irlande, heureux d'être amoureux l'artiste à la voix magnifique recueille lui aussi un beau succès dans la salle.
Tommy Seebach (Danemark)  

Tommy Seebach (Danemark)

Cathal Dunne (Irlande)

Cathal Dunne (Irlande)

 

 
Finlande, Monaco
Pour la Finlande, premier passage à l'Eurovision de Katri Helena. La chanson présentée par Monaco. Ce pays se retira de la compétition l'année suivante, et s'absenta pendant 25 ans.
Katri Helena (Finlande)  

Katri Helena (Finlande)

Laurent Vaguener (Monaco)

Laurent Vaguener (Monaco)

 

 
Grèce
Elpida (Grèce)Autre favori du public, Socrate. Ce philosophe représentait son pays, il était au cœur du titre de la chanson interprétée par l'artiste Elpida. Elpida et ses choristes avaient même scénarisé leur interprétation. Socrate tu n'étais pas un dieu... dit la chanson, mais ce titre pouvait entraîner la Grèce vers une victoire.
Suisse
Pour la troisième fois le groupe Peter, Sue & Marc représentait la Suisse. Cette fois avec une chanson en allemand. Accompagnés du groupe musical Pfuri, Knorpf & Kniri ils interprétèrent une chanson sur les brocanteurs. Ils furent remarqués par les instruments utilisés qui sortaient plus de greniers ou de cabanes de jardin que d'un orchestre, tels que des arrosoirs, des râteliers, des tuyaux en tous genre, des casseroles etc.
Peter, Sue & Marc (Suisse)   Pfuri, Knorpf & Kniri (Suisse)
Peter, Sue & Marc avec Pfuri, Knorpf & Kniri brocanteurs en chanson pour la Suisse
Allemagne
Pour la première fois l'Allemagne avait choisit une chanson du duo d'auteur/compositeur Ralph Siegel et Bernd Meinunger. Avec le groupe qui portait le nom du personnage titre de leur chanson Dschinghis Khan. Dans le texte ce terrible empereur semait la peur et la panique partout où il passait. Sur scène l'interprète principal habillé dans le costume du monarque, effet de cape assuré.
Dschinghis Khan (Allemagne)   Dschinghis Khan (Allemagne)
Dschinghis Khan (Allemagne)
Israël
Le pays hôte fût bien sur très applaudi par son public. Une chanson de paix universelle, interprétée par Gali Atari et le groupe de trois garçons Chalav Udvash (Milk And Honey en anglais). Ce titre très fort était sans nul doute dans les favoris.
Gali Atari (Israël)   Chalav Udvash (Israël)
Gali Atari & Chalav Udvash (Israël)
France
Ensuite la France devait assurer sa prestation. La finale française n'avait pu avoir lieu en raison d'une grève du personnel de TF1. Le jury de présélection des chansons de cette finale dût se réunir à nouveau pour désigner la chanson Française. Ce choix mit la France immédiatement dans les grands favoris de cet Eurovision. Tous les membres de l'équipe française avait tous gagné le Concours une fois. L'auteur Eddy Marnay en 1969, le compositeur Hubert Giraud en 1958, l'interprète enfin Anne Marie David avait assuré au Luxembourg une deuxième victoire consécutive en 1973. Anne Marie donna une interprétation émouvante de cette romance, amoureuse d'un prisonnier de passage dans sa maison, il lui a tout appris et fût repris par ses geôliers. Une très belle chanson.
Anne Marie David (France)  

Anne Marie David (France)

Anne Marie David (France)

Belgique, Luxembourg
La Belgique donnait dans un autre registre. La chanson flamande donnait la parole à une prostituée qui promettait l'amour aux passants. En fait l'artiste, Micha Marah, était persuadée que les résultats de la sélection belge avaient été truqués. Elle était la seule artiste qui y interprétait toutes les chansons. Une chanson était favorite du public et avait mené pendant plusieurs semaines au cours des éliminatoires "Comment ça va ?". Ce titre curieusement se retrouva 2e lors de la finale où c'était au tour d'un jury de voter. Micha Marah tenta de faire disqualifier "Hey, nana", en vain. Elle était tellement furieuse de cette situation qu'elle décida de ne jamais enregistrer "Hey, nana" en studio.

Pour le Luxembourg une artiste américaine déjà très connue, Jeane Manson. Ce titre qui ne marqua pas sa carrière, était pourtant très romantique.
Micha Marah (Belgique)  

Micha Marah (Belgique)

Jeane Manson (Luxembourg)

Jeane Manson (Luxembourg)

 
Pays-Bas, Suède
Sandra Reemer après avoir chanté avec Andres en 1972 et en solo en 1976, revient sur la scène de l'Eurovision avec un groupe qui répond au nom de Xandra. Elle chante un état loin de Jérusalem, le Colorado.
Sandra Reemer au sein du groupe Xandra (Pays-Bas)   Ted Gärdestad (Suède)
Sandra Reemer au sein du groupe Xandra (Pays-Bas)   Ted Gärdestad (Suède)

L'artiste suédois s'inspire de l'instrument indispensable à un bon Eurovision : le satellite.
Norvège, Royaume-Uni
Anita Skorgan (Norvège)   Black Lace (Royaume-Uni)
Anita Skorgan (Norvège)   Black Lace (Royaume-Uni)

De nouveau Anita Skorgan représente la Norvège. Elle laissa son Casanova de 1977 pour nous parler d'Oliver, qu'elle invite à danser.

Le groupe Black Lace pour le Royaume-Uni, avait une chanson sur un thème original. Complètement saoul à une soirée, il ne s'était même pas rendu compte qu'il n'était pas rentré avec la bonne personne. Son amie, la fameuse Mary-Ann apprendra cette aventure et cette chanson est en fait un texte d'excuses pour sa bien aimée.
Autriche, Espagne
Christine Simon (Autriche)
Un des enfants accompagnant Betty Missiego (Espagne) Un des enfants accompagnants Betty Missiego (Espagne)
Betty Missiego (Espagne)
Un des enfants accompagnants Betty Missiego (Espagne) Un des enfants accompagnants Betty Missiego (Espagne)
Christine Simon qui représentait l'Autriche, se remarquait par sa coiffure surdimensionnée. Sa chanson parle du Jérusalem contemporain, sur un rythme jazz.

Pour terminer un autre grand favori dans ce concours : l'Espagne. 1979 avait été déclarée par l'ONU "Année Internationale de l'Enfance". Ce sont justement des enfants qui étaient au centre de la chanson de Betty Missiego et qui l'accompagnaient sur scène. Betty joua très humblement ce titre sur l'émotion d'entendre chanter un enfant. Enfants qui reprenaient son refrain par des "la, la, la..." et à la dernière note de l'orchestre déroulèrent des parchemins sur lesquels était inscrit des mercis dans plusieurs langues.
Entracte, vote
Pour l'entracte, une troupe de danses traditionnelles juives anima la scène, sous les acclamations du public. Ce ballet fantastique fût rejoint sur la scène par tous les interprètes les présentateurs et les acteurs des scénettes.
Jérusalem 1979 (Entracte)   Jérusalem 1979 (Entracte)
"Jérusalem 1979". Le ballet de l'entracte

Les présentateurs purent ensuite rejoindre leur patio pour appeler les différents jurys. Le vote fût interrompu plusieurs fois par le scrutateur Frank Naef qui semble-t-il entendait assez mal les porte-parole, et c'est en tous cas un des votes les plus passionnant. Israël, l'Espagne, la France, l'Allemagne même pouvait jusqu'au dernier moment prendre la tête. Finalement l'Espagne juste avant de voter avait une courte avance sur son rival Israël. En donnant 10 points à Hallelujah, le jury espagnol mit fin aux espoirs de Betty Missiego et donna une seconde victoire consécutive à Israël. Les artistes en tête sont passés par beaucoup d'émotions tout au long du vote très bien repris par les caméras de la télévision israélienne.
Betty Missiego pendant le vote (Espagne) En haut, Betty Missiego juste avant le vote espagnol.
Elle vient de s'appercevoir qu'elle ne mène qu'à un point.
En bas à gauche, le porte parole du jury espagnol
vient d'annoncer 10 points pour Israël.
Le groupe Chalav Udvash a compris qu'il avait gagné.
En bas à droite, très sportivement Betty Missiego
applaudissait ce résultat.
Chalav Udvash vient de réaliser qu'il avait gagné (Israël) Betty Missiego pendant le vote (Espagne)
Résultats

Le titre Israélien fût un tube mondial, il est aujourd'hui en Israël joué comme une chanson traditionnelle, comme faisant partie de son folklore. "Hallelujah" fût chanté en français par les interprètes originaux et aussi par Rika Zarai. La chanson espagnole 2e, reprise en français sous le titre "Un Enfant Chante". Anne Marie David 3e, ne fît pas la carrière qu'elle méritait. Le groupe Dschinghis Khan eut une bonne carrière dans son pays, jusqu'au décès de l'artiste principal.

C'est dans une ambiance de liesse populaire que le groupe israélien reprit la chanson gagnante, sous les sourires de joie des officiels israéliens présent pour remettre leur prix aux vainqueurs.

Betty Missiego pendant la reprise de la chanson gagnante (Espagne)
Betty Missiego pendant la reprise de la chanson gagnante (Espagne)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française