Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Jan

Les Surfs - T’en vas pas comme ça (Don’t make me over) 1963

Publié par Histoire de la Chanson  - Catégories :  #1963

Les Surfs étaient un groupe vocal malgache de yé-yé francophone ayant officiellement exercé de 1963 à 1973.

 

[Pochette de Si j’avais un marteau (If I had a hammer) (Les SURFS)] [Pochette de Si j’avais un marteau (If I had a hammer) (Les SURFS) - verso]
Sortie : 1963 chez Festival (FX 45 1367)
Pochette : Jean-Pierre Leloir
Voir : Les SURFS  - MONIKIA
Et aussi : Vline BUGGY (Auteur-Compositeur)  - Pierre DELANOË (Auteur-Compositeur)  - Claude FRANÇOIS  - JIL ET JAN (Auteurs-Compositeurs)  - Jean-Pierre LELOIR (Photographe)  - Sam CLAYTON
Face A1 : Si j’avais un marteau (If I had a hammer) (Hays - Seeger - Vline Buggy - Claude françois)
Face A2 : Écoute cet air-là (Crossfire) (Kal Mann - D. Appell - Jil et Jan)
Face B1 : T’en vas pas comme ça (Don’t make me over) (B. Bacharach - H. David - Pierre Delanoë)
Face B2 Uh huh (B. Michel - Paul Anka)
Crédits
complémentaires :
Orchestre: Sam Clayton

 

 

Membres

  • Monique (Monikya), décédée le 15 novembre 1993
  • Nicole, décédée le 5 mai 2000
  • Coco,
  • Pat,
  • Rocky,
  • Dave

Les six membres des Surfs sont quatre frères et deux sœurs, les aînés d'une famille de douze enfants, les Rabaraona, dans laquelle on écoute du jazz. En 1958, ils forment chez eux un groupe nommé Les Béryls dont les Platters sont l'influence principale. Ils remportent un concours à Tananarive et gagnent un billet d'avion pour Paris où ils présentent Madagascar à l'inauguration de la 2e chaîne de la Télévision Française à la Porte de Versailles, le 8 septembre 1963. Par la suite, ils sont engagés par Roger Marouani (des disques Festival) qui transforme le nom du groupe en Les Surfs afin de profiter du regain de popularité de ce genre de musique au début de la décennie.

En 1963, ils enregistrent Reviens vite et oublie, adaptation du Be My Baby des Ronettes, et obtiennent grâce à ce titre un premier succès honorable, avant de participer (comme Frank Alamo) à la tournée de Sheila. Leur petite taille (1,48m en moyenne pour le groupe) est alors un des éléments qui font leur charme. Bien qu'ils sachent parfaitement harmoniser leurs six voix semblant faites pour le gospel, le blues ou le rythm'n'blues, elles ne seront cependant pas exploitées à leur juste valeur... On leur fait en effet enregistrer plusieurs succès commerciaux, aux sonorités yé-yé, des adaptations de hits anglo-saxons pour la grande majorité, comme Si j'avais un marteau, T'en va pas comme ça, Shoop shoop...va l'embrasser, Adieu chagrin (reprise d'une chanson des Beatles), Scandale dans la famille ou encore À présent tu peux t'en aller... souvent d'ailleurs partagés avec des pointures comme Claude François, Sacha Distel, Dalida, Nancy Holloway ou Richard Anthony. Le répertoire du groupe demeure pauvre en chansons originales, ce qui n'empêche pas le public d'adhérer. En 1966, les Surfs feront partie des stars du moment à figurer sur la mythique photo de Salut les copains immortalisée par Jean-Marie Périer. Pourtant très vite le succès décline, et ils arrêtent déjà d'enregistrer l'année suivante. Après leurs tournées au Québec, ils décident de se séparer en 1973 et s'installent à Montréal. Les changements survenus dans les modes musicales, ainsi que dans les vies familiales des membres — Monique et Nicole sont chacune mère de trois enfants — sont une des raisons qui les poussent à s'arrêter. Du temps de sa période active, le groupe aura vendu environ quatre millions de disques.

Au Québec, Monique et son frère Rocky poursuivent chacun une carrière solo. Ils se retrouvent en 1979 pour former un duo pendant deux ans sous le nom de Rocky et Monique. Le duo se sépare en 1981 lorsque Monique décide de retourner en France. En tournée à Madagascar en 1989, elle forme le groupe Les Surfs-Feedback avec quatre autres de ses frères (Roland, Rémy, Luc et Dominique), et s'essaie à la production et à la présentation d'émissions télévisées. Elle décède le 15 novembre 1993 à Paris. Nicole meurt le 5 mai 2000 à San Diego en Californie. Toutes deux reposent dans le caveau familial dans leur village ancestral de Fiakarana (Madagascar).

Depuis, Rocky, en solo et sous le nom de Rocky des Surfs, continue de présenter un spectacle intitulé : Il était une fois... Les Surfs dans lequel il raconte les anecdotes les plus savoureuses sur ce groupe mythique entrecoupées de leurs grands succès. Il fait plusieurs tournées à Madagascar, accompagné des "Surfs Feed back". Il fait de temps en temps un passage en France pour présenter son spectacle lors de plusieurs soirées de la diaspora malgache.

En 2008, Dave a fondé la nouvelle entité "Les Surfs 2008" qui a fait partie de la tournée "Âge tendre et tête de bois 2008" durant la saison 2008-2009. Le nouvel ensemble des Surfs 2008 comprenait, outre Dave, Isa (la petite sœur) demeurant à Nice et grande chanteuse de jazz qui ressemble à sa sœur Monique, Jackya, son cousin Bruno, ainsi que Mahenintsoa et Fidy tous des musiciens et chanteurs, de Madagascar.

Discographie

Les dates indiquées sont celles de la sortie en France.

45 tours (EP)

En gras figurent les titres les plus populaires.

  • Reviens vite et oublie / Ce garçon / Dum Dum Dee Dum / Pas si simple que ça (1963 - Festival FX 1363)
  • Si j'avais un marteau / Écoute cet air-là / T'en va pas comme ça / Uh Uh (1963 - Festival FX 1367)
  • À présent tu peux t'en aller / Je sais qu'un jour / Je te pardonne / Ça n'a pas d'importance extrait du film Cherchez l'idole (1964 - Festival 1378)
  • Shoop Shoop... Va l'embrasser / Je ne suis pas trop jeune / Adieu chagrin / Avec toi je ne sais plus (1964 - Festival FX 1380)
  • Chaque nuit / Tu n'iras pas au ciel / Un toit ne suffit pas / Sacré Josh (1964 - Festival FX 1410)
  • Le Printemps sur la colline / Tu verras / Café, Vanille ou Chocolat / Pour une rose (1965 - Festival FX 1432)
  • Tant que tu seras / Clac tape / Pour une pomme / Partager tous tes rêves (1965 - Festival FX 1442)
  • Scandale dans la famille / Défense de toucher à mon amour / Ton souvenir / Stop (1965 - Festival FX 1459)
  • Reviens Sloopy / Les hommes n'auront plus de peurs / If You Please / Pourquoi pas moi (1965 - Festival FX 1470)
  • Par amour pour toi / Les Mouches au plafond / Va où tu veux / Sur tous les murs (1966 - Festival FX 1480)
  • Alors / Mon chat qui s'appelle Médor / Longtemps / Pulchérie chérie (1966 - Festival FX 1496)
  • Une rose de Vienne / Si loin d'Angleterre / Les Troubadours de notre temps / Un jour se lève (1966 - Festival FX 1513)
  • Mon pays est bien loin / Drôle de fille / C'est grâce à toi / J'ai tant de joie (1967 - Festival FX 1533)
  • Les Noces d'argent / Toi seul / Une tête dure / Aime-moi comme je t'aime (1967 - Festival FX 1562)

33 tours

  • Les Surfs à l'Olympia (1964 - Festival FLD 330 S) : Reviens vite et oublie / Ce garçon / Oublie cet étranger / Pas si simple que ça / Cent mille filles / Gotta Lotta Love / Si j'avais un marteau / Écoute cet air-là / T'en va pas comme ça / Dum Dum Dee Dum / Uh Uh / When the Saints Go Marching in
  • Les Surfs (1964 - Festival FLD 337 S) : Chaque nuit / Sacré Josh / Tu n'iras pas au ciel / Tu pars et tu pleures / Ils disaient / Adieu marin / Un toit ne suffit pas / Moi qui t'aime encore / Pour une rose / Reste avec moi / Je ne veux pas changer / Richard Cœur de Lion
  • Les Surfs (1964 - Festival FLD 340 S) : Adieu chagrin / It's All Right / Avec toi je ne sais plus / Je te pardonne / Toi tu m'as tout donné / Shoop Shoop... Va l'embrasser / À présent tu peux t'en aller / Je sais qu'un jour / Ça n'a pas d'importance / Je ne suis pas trop jeune
  • Les Surfs (1966 - Festival FLD 375 S) : Alors / Les Mouches au plafond / Pulchérie chérie / Longtemps / Sur tous les murs / Reviens Sloopy / Mon chat qui s'appelle Médor / If You Please / Les hommes n'auront plus de peurs / Pourquoi pas moi / Va où tu veux / Par amour pour toi

 

http://lessurfs.wordpress.com

Commenter cet article

Archives

À propos

Histoire au jour le jour de la Chansons Française